Err

N°1 du sifflet en France

Le sifflet : fonctionnement et histoire

Comment fonctionne un sifflet et à quoi sert-il ?

1er sifflet Acme Police métropolitaine

Un sifflet est un petit instrument à la conception plutôt simple et qui produit du son lorsque de l'air est introduit avec force à travers son ouverture, appelée le bec. 

Les sifflets émettent généralement un son bruyant et attirant l'attention, ce qui les rend essentiels notamment pour les policiers ou les arbitres sportifs.

Ils peuvent sauver des vies lorsqu'ils sont utilisés par des sauveteurs, des campeurs perdus ou des victimes de crimes. D'innombrables organisateurs et chefs de file, allant des enseignants aux tambour-majors, les utilisent pour attirer l'attention et faire preuve d'autorité.

En photo à droite, l'un des premiers sifflets de police fabriqué par l'entreprise anglaise Acme.

sifflet cocotte minute

L'air nécessaire au fonctionnement du sifflet peut provenir du souffle de l'homme, mais pas seulement, les sifflets à commande mécanique ont de nombreuses applications.

Par exemple, un sifflet peut mesurer le débit d'un fluide dans un processus de fabrication, et même contrôler le débit du fluide. Les sifflets peuvent signaler la fuite d'un gaz, la cocotte minute ordinaire en étant l'exemple le plus simple.

Les sifflets qui s'activent lorsqu'un filtre est bouché ont été conçus pour une grande variété d'appareils, y compris les fours domestiques, les convertisseurs catalytiques automobiles ou encore les sèche-cheveux.

fonctionnement sifflet

Un système d'aérodynamisme complexe est impliqué dans le fonctionnement d'un sifflet.

Dans sa conception familière (en photo ci-jointe), l'air soufflé à travers l'embout buccal descend dans un tube rectangulaire jusqu'à ce qu'il rencontre une fente au sommet du sifflet.

Le bord éloigné de la fente coupe le flux d'air en deux parties.

La partie supérieure est déviée vers le haut en boucles comme l'écorce pelée d'un fruit, formant des tourbillons d'air.

Ce courant tourbillonnant provoque des vibrations dans l'air au-dessus de la fente, générant des ondes sonores.

La partie inférieure de l'air entrant est déviée vers le bas dans la chambre en forme de tonneau du sifflet, où elle tourbillonne autour de la paroi incurvée jusqu'à ce qu'elle atteigne à nouveau le sommet. Il pousse ensuite à travers la fente et renforce les vibrations provoquées par la couche supérieure tourbillonnante du flux d'air.

En réalité, ce type de sifflet n'a pas besoin d'une bille dans la chambre pour produire un son efficace. Cependant, si une bille est présente, elle tourbillonne également à l'intérieur de la chambre, bloquant et débloquant alternativement une partie de la fente de sortie. Cette action produit une alternance de ton gazouillis qui rend le son du sifflet plus accrocheur.

Les sifflets sans bille

Les sifflets dits "sans bille" ou "sans pois" fonctionnent sans la présence d'une boule dans la chambre.

Souvent, ils utilisent une combinaison de plusieurs chambres pour produire plusieurs tons qui rendent le son du sifflet plus audible que les autres bruits tels que les foules en liesse ou le vent hurlant.

Un tel sifflet est conçu pour que les différents tons soient déphasés les uns avec les autres, s'annulant et se renforçant alternativement, pour produire un effet de trille.

Ci-dessus le sifflet sans bille Fox 40 Classic Orange.

Le sifflet le plus puissant du monde

Sifflet le plus puissant du monde Storm

Divers fabricants prétendent produire le "sifflet le plus fort du monde". L'intensité sonore objective est basée sur une note en décibels, qui peut être mesurée pour chaque sifflet.

Toutefois, il faut savoir que les mesures ne sont pas faites par des laboratoires indépendants mais par les fabricants eux-mêmes, et sont donc à relativiser.

Pour le consommateur à la recherche du sifflet le plus puissant, sans la possibilité de pouvoir essayer avant d'acheter, difficile de se rendre compte du niveau de puissance sonore émis par chaque modèle.

Selon nous, les modèles les plus puissants actuellement disponibles sur le marché français sont les modèles Acme Tornado 2000, Fox 40 Sonik Blast et Storm (en photo ci-contre). Ces modèles produisent un son d'environ 120 décibels.

Nous avons pu essayer de nombreux modèles de sifflets depuis que nous avons lancé notre activité, ces 3 modèles haute puissance et ultra aigus sont les plus puissants que nous ayons pu tester, ils sont parfaitement adaptés dans le cadre de la sécurité, pour donner l'alerte et attirer l'attention du plus grande nombre en cas d'urgence.

Ce ne sont toutefois pas des modèles que nous recommandons dans le cadre de l'arbitrage, une utilisation répétée par l'arbitre pourrait causer des dommages aux niveaux de ses oreilles, et rapidement taper sur le système des joueurs.

Histoire du sifflet

sifflet os flûte 2 tons

Les sifflets en os ou en bois sont utilisés depuis des milliers d'années à des fins spirituelles, pratiques et de divertissement (ci-contre la photo d'un des premiers sifflets-flûte en os découvert).

L'un des sifflets les plus distinctifs est la pipe du maître d'équipage (ou sifflet de bosco) utilisée à bord des navires de guerre pour donner des ordres et saluer les dignitaires. Il a évolué à partir des tuyaux utilisés dans la Grèce antique et à Rome pour garder le coup des esclaves de galère.

Une version médiévale a été utilisée pendant les croisades pour rassembler des arbalètes anglais sur le pont pour une attaque.

Le sifflet de bosco actuellement produit par l'Acme Whistle Company de Birmingham, en Angleterre, a été fabriqué pour la première fois en 1868 par le fondateur de l'entreprise, Joseph Hudson.

L'ère moderne de l'utilisation du sifflet a commencé en 1878 lorsqu'un coup de sifflet a été donné pour la première fois par un arbitre lors d'un événement sportif.

Hudson, un fabricant d'outils qui était fasciné par les sifflets, a façonné un instrument en laiton qui a été utilisé dans un match au Nottingham Forest Soccer Club. Cet appareil s'est révélé supérieur au signal habituel de l'arbitre consistant à agiter un mouchoir.

Hudson : l'homme à l'origine de l'entreprise Acme

Sifflet Police métropolitaine Acme

En 1883, les forces de police de Londres ont fait savoir qu'elles cherchaient un autre signal sonore pour remplacer le hochet lourd et encombrant que les policiers utilisaient.

Hudson a alors inventé un sifflet léger et compact qui produisait deux tonalités discordantes qui pouvaient être entendues sur plus d'un mile. Il a été immédiatement adopté et le même design est toujours utilisé aujourd'hui (en photo ci-contre le modèle Police Metropolitain Whistle actuellement produit par Acme).

C'est un succès et Hudson créé la marque de sifflets Acme.

L'année suivante, Hudson a inventé le «sifflet à pois» ou sifflet à bille. Le mouvement d'une petite bille enfermée dans la chambre à air du sifflet produit l'effet de trille familier désormais couramment associé aux sifflets de la police et des arbitres, notamment de rugby. Le sifflet à pois reste le type de sifflets le plus vendu au monde.

Découvrez les références Thunderer 59.5 et Thunderer 58.5, particulièrement appréciées par les arbitres de football, de hockey et de rugby.

Aujourd'hui Acme reste toujours le leader mondial de la fabrication de sifflets d'arbitre et de sécurité.

Fabrication

Les sifflets sont généralement fabriqués en métal ou en plastique.

La plupart des modèles fabriqués en Asie son fabriqués en acier inox ou en plastique.

Les sifflets métalliques fabriqués aux États-Unis ou en Angleterre comme chez Acme sont en laiton (un alliage de cuivre et de zinc). Le laiton est utilisé pour ses qualités de tonalité et de résonance.

Le fait qu'ils soient nickelés ou chromés peut parfois laisser penser à tord qu'ils sont en acier.

En savoir plus